2010

Fifty Years Of African Decolonisation

by Achille Mbembe (translated by Karen Press)

Here we are in 2010, fifty years after decolonisation. Is there anything at all to commemorate, or should one on the contrary start all over again?

Here restoration of authoritarian rule, there administrative multi-partyism, elsewhere minimal, easily reversible advances, and just about everywhere, extremely elevated levels of social violence – cyst-like situations, larval conflicts or open warfare – based on an extraction economy that, following the logic of colonial mercantilism, continues to favour predation – this, with scant exceptions, is the overall landscape.

Sortir de la grande nuit. Essai sur l’Afrique décolonisée

Entretien de Norbert N. Ouendji avec Achille Mbembe

« Sortir de la grande nuit. Essai sur l’Afrique décolonisée ». Tel est le titre du dernier livre d’Achille Mbembe qui paraît aux Éditions La Découverte à Paris le 14 octobre. J’ai eu le privilège de lire de manière attentive cet ouvrage riche et très documenté écrit en mémoire de Frantz Fanon et Jean-Marc Éla, deux « penseurs du devenir illimité ». Malgré son agenda chargé, l’auteur, actuellement en mission d’enseignement aux USA (Duke University), a accepté de fournir des éclairages utiles qui permettent de mieux comprendre sa philosophie et sa démarche. Dans cet entretien accordé à Norbert N. Ouendji, il va au-delà du texte et aborde des questions centrales du débat africain de l’heure.

Vous sommez le continent de « sortir de la grande nuit ». Son état de somnolence actuelle vous préoccupe. Tout au long de votre nouvel ouvrage, vous rejoignez Fanon lorsque vous invitez les Africains à « regarder ailleurs » qu’en Europe s’ils « veulent se mettre debout et marcher »…

Like Words For Weapons

Interview with Samm Farai Monro aka Comrade Fatso by Unathi L Sondiyazi 

It was during this year’s World Economic Forum that the rulers of “small people” convened on the snow capped city of Davos in Switzerland to ‘rethink, redesign and rebuild’ their economies after 2008’s financial market catastrophe.  Zimbabwe’s powerless prime minister; Morgan Tsvangirai attended the summit too; to plea with the heads of global financial institutions to have mercy on his broken country.